1
  • $options.id_post:
  • $options.slug:
  • https://filament2print.com/fr/blog/_.html
  • es
  • gb
  • pt
  • fr
  • Métalliques 

    Il y a 6 produits.

    L'obtention de les pièces totalement métalliques à l'aide de l'impression 3D de la technologie FDM est maintenant possible grâce aux filaments métalliques The Virtual Foundry. Le processus d'impression peut être effectué avec n'importe quelle imprimante 3D FDM et, au moyen d'un processus de frittage dans un four industriel, la pièce de métal obtenue est obtenue.

    • Rupture de stock

      199,90 € tax excl.

      241,88 € tax incl.

      Avec 82 % de métal, pièces toutalement métalliques avec les propriétés de l'acier inoxydable 316L. Avec 82 % de métal, pièces toutalement métalliques avec les propriétés de l'acier inoxydable 316L.

    • Disponible

      155,90 € tax excl.

      188,64 € tax incl.

      Avec 8 7% de bronze, pièces métalliques peuvent être obtenues avec les avantages de l’alliage de bronze. Avec 8 7% de bronze, pièces métalliques peuvent être obtenues avec les avantages de l’alliage de bronze.

    • Disponible

      121,90 € tax excl.

      147,50 € tax incl.

      Avec 89 % de métal, des pièces métalliques présentant les propriétés du cuivre (radioprotection) sont obtenues. Avec 89 % de métal, des pièces métalliques présentant les propriétés du cuivre (radioprotection) sont...

    • Rupture de stock

      314,90 € tax excl.

      381,03 € tax incl.

      Avec 8 2% de métal, pièces toutalement métalliques avec les propriétés de l'aluminium 6061. Avec 8 2% de métal, pièces toutalement métalliques avec les propriétés de l'aluminium 6061.

    • Disponible

      138,90 € tax excl.

      168,07 € tax incl.

      Avec 79 % de métal, idéal pour les pièces fortes et comme noyau d'électroaimants. Avec 79 % de métal, idéal pour les pièces fortes et comme noyau d'électroaimants.

    • Disponible

      405,00 € tax excl.

      490,05 € tax incl.

      Avec 95% de métal, les pièces de protection contre les radiations sont obtenues sans frittage. Avec 95% de métal, les pièces de protection contre les radiations sont obtenues sans frittage.

    Résultats 1 - 6 sur 6.

    Filaments métalliques pour l'impression 3D

    La plupart des filaments métalliques actuellement connus sur le marché de l'impression 3D ont un pourcentage minimum de métal (tels que les filaments de Proto-Pasta, où le pourcentage de métal de 15 - 20 % par rapport à 80 % de PLA) et sont orientés vers des applications purement décoratives. Les filaments Filamet™ de The Virtual Foundry sont principalement constitués de métal (80 à 90 %), ce qui permet d'obtenir (après un processus de frittage) des pièces purement métalliques tout en conservant les propriétés naturelles du métal lui-même.

    Pièces métalliques avec tout type d'imprimante 3D FDM

    Le grand avantage des filaments métalliques Filamet™ est qu’ils ont un liant (PLA) dans une proportion d’environ 10 %, en fonction du filament, ce qui permet une installation d’impression similaire à celle du PLA normal. Par conséquent, toute imprimante 3D FDM peut obtenir des pièces métalliques sans avoir recours à des imprimantes 3D industrielles.

    Les pièces obtenues ont des propriétés similaires à celles possibles avec la technologie DMLS, avec certaines limitations. En raison de la nécessité de fritter les pièces imprimées avec ce filament, où le PLA est retiré, les pièces présentent une porosité, une perte de volume et une anisotropie. Les imprimantes 3D DMLS parviennent à imprimer des pièces totalement solides (similaires à des pièces coulées) avec beaucoup de détail, des hauteurs de couche de 0.02 mm et aucun besoin de post-traitement. En revanche, l’impression Filamet™ 3D FDM présente un avantage en termes de réduction significative du coût des matériaux, de la fabrication et des équipements. Pour cette raison, l’impression 3D des métaux avec les filaments de The Virtual Foundry offre un grand potentiel dans de nombreuses applications où l’isotropie et la porosité ne sont pas des facteurs importants, ou lorsque les coûts DMLS rendent l’application métallique irréalisable.