1
  • $options.id_post:
  • $options.slug:
  • https://filament2print.com/fr/blog/_.html
  • es
  • gb
  • pt
  • fr
  • Séchoir à filament PrintDry Agrandir l'image

    Séchoir à filament PrintDry

    PRINTDRY-FILAMENT-DRYER

    Nouveau produit

    6 Produits

    129,90 €HT
    157,18 €TTC

    Demander des informations

    Le séchoir à filament PrintDry est la solution pour éliminer l'humidité de tous les types de filaments en impression 3D.

    Tout utilisateur d'une imprimante 3D sait l'importance du filament libre d'humidité maintient, puisque c'est une fontaine de problèmes habituels. Détecter le problème de l'humidité est simple, puisque achevé de la pièce qui est imprimée il est mou et avec beaucoup de pores, de plus, durant l'impression quelques mini explosions s'écoutent, produites quand s'est subitement évaporée l'eau de l'intérieur du filament à la sortie de l'extrusor. Cette eau peut arriver à oxyder certains éléments de l'extrusor, comme les nozzles en acier durci.

    Figure 1: Problèmes de nylons avec l'humidité
    Figure 2: Pourcentage d'humidité correcte pour l'utilisation d'un filament

    Beaucoup d'utilisateurs essaient de sécher les filaments dans un four domestique, avec les dangers que cela supporte, de plus, avec peu d'uniformité de processus grâce à ce que ces fours n'ont pas l'habitude d'être capables de maintenir stable la température dans les si basses valeurs (30 - 70 ºC), l'instabilité qui dans quelques cas peut provoquer un problème plus qu'une solution. Pour ce motif Printdry il vient à résoudre un problème dans l'impression 3D, surtout aux utilisateurs qui emploient des filaments techniques, où chaque petit détail raconte dans la qualité finale des pièces.

    Séchoir à filament PrintDry

    Figure 3: Séchoir à filament PrintDry. Source: PrintDry

    Les filaments hygroscopiques sont enclins à absorber de l'eau en grand partie, puisque les molécules d'eau se joignent aux molécules des polymères, en formant de forts liens intermoléculaires. Comme leNylonscertains matériels tendent à gagner une grande quantité une humidité dans peu de temps et ont besoin d'être séchés en appliquant une chaleur sur ceux-ci, grâce à la difficulté qui suppose casser les liens intermoléculaires si forts qui les forment. Dans ce cas l'utilisation de dessiccateurs ne résulte pas suffisamment effectif, puisqu'ils sont saturés avant de réussir à réduire suffisant les valeurs d'humidité du filament (mineur de 20%).

    Pour résoudre le problème de l'humidité on recommande d'utiliser le séchoir de filaments PrintDry, un dispositif capable de casser les liens intermoléculaires entre l'eau et le polymère grâce aux paramètres suivants de séché :

    Température de séchage 

    Les molécules qui forment le filament s'agitent en fonction de l'augmentation de la température jusqu'au point dont s'affaiblit l'union des liens intermoléculaires entre une eau et un polymère. Quand la rupture a été produite, les molécules d'eau sont libérées à la partie extérieure du filament et de là à l'air qui est dans un contact avec cela. Cet air, il se trouve à une température élevée (jusqu'à 70 ºC) et avec un bas contenu dans une humidité, grâce au propre séchoir de filaments PrintDry, en améliorant et en accélérant le processus de séché. J'habille cela, il ne faut pas tomber dans la tentation d'utiliser la température maximale du séchoir de filaments PrintDry pour sécher tous les filaments, puisque, une dégradation thermique peut se produire et / ou une oxydation du filament. Ensuite une table apparaît avec les températures et les temps recommandés pour chaque matériel :

    MatérielTempérature SéchageTemps Séchage
    PLA 45ºC > 4h
    ABS 60ºC > 2h
    PETG 65ºC > 2h
    Nylon 70ºC > 12h
    Dessiccateurs 65ºC > 3h
    PVA 45ºC > 4h
    TPU /TPE 50ºC > 4h
    ASA 60ºC > 4h
    PP 55ºC > 6h

    Temps de séchage 

    Comme on l'observe clairement dans la table antérieure, les filaments ne se sèchent pas à l'instant. Le premier pas consiste en ce que la chaleur pénètre par tout le filament inclus celui qui se trouve à l'intérieur de la bobine. Une fois tout le matériel est à la température parfaite, il faut espérer le certain temps pour que l'eau concentrée à l'intérieur du filament soit positionnée dans les murs et de là il s'évapore à l'air. Attendre le temps recommandé dans la table antérieure est clef pour obtenir toujours les propriétés maximales des matériels. De plus, pour s'assurer que l'humidité cette du filament l'idéale, peut utiliser un mesureur d'humidité digitale, en l'introduisant à l'intérieur du séchoir de filaments, je joute à côté du matériel qui se sèche. En continuant avec les temps de séché, on ne recommande l'usage du séchoir de filaments PrintDry durant plus de 40 heures suivies, en étant nécessaire déconnecter jusqu'à ce qu'il se refroidisse.

    Différence de concentration d'humidité 

    Cette terme est la concentration de l'humidité dans le filament en comparaison de celle-là de l'air qui l'entoure. Le contact du filament avec un air sec (sous point de rosée) facilite le transfert de l'eau à l'air de forme rapide et effective.

    Flux d'air 

    Le séchoir de filaments PrintDry obtient un courant d'air naturel par l'effet simple de chauffer l'air, cela pèse moins, monte, absorbe une humidité en se refroidissant et descend. Ce processus se répète cycliquement, en générant un courant d'air qui augmente le pouvoir de séché du filament.

    À un niveau moléculaire ce qui succède depuis qu'un filament est avec un grand pourcentage d'humidité jusqu'au moment postérieur au séché ils se résument dans quatre étapes :

    Étape 1: Dès que le filament absorbe l'humidité de l'air, les molécules d'eau se joignent fortement à la chaîne du polymère qui forme le filament, en donnant des liens intermoléculaires.

    Étape 2: La chaleur relâche les liens entre l'humidité et la chaîne du polymère, en permettant que les molécules d'eau se meuvent aie un jour de congé par le filament.

    Étape 3: Grâce au bas pourcentage d'humidité dans l'air circulaire, les molécules d'eau concentrées à l'intérieur du filament se meuvent vers la surface, où ils sont traînés par l'air sec.

    Étape 4: Après avoir séché le filament le temps suffisant, le contenu d'eau est significativement réduit (jusqu'à 10 %) ce qui assure une impression 3D d'une qualité.

    Une fois que le pourcentage d'humidité a été réduit au minimum, il est conseillé de stocker le filament dans une boîte de stockage (PolyBox) ou de stocker le matériau de manière étanche. Pour cela PrintDry dispose d'un être de 5 paquets de scellé hermétique et au vide, en assurant de longs intervalles de stockage sans perturber le bas pourcentage d'humidité.

    Test d'humidité

    Figure 4: Test d'humidité. Source: PrintDry

    À une dépêche, de suivre les indications de séché de PrintDry, on recommande d'utiliser à l'intérieur du séchoir de filaments un mesureur de température et d'humidité, pour assurer que la température de travail est la correcte jusqu'à réussir à réduire l'humidité au maximum.

    Le temps d'usage continuel ne doit pas être supérieur à 40 heures, en devant déconnecter le séchoir le temps suffisant jusqu'à ce qu'il se refroidisse jusqu'à la température ambiante.

    Le séchoir de filaments PrintDry est compatible avec n'importe quel type d'imprimantes 3D FFF / FDM, avec n'importe quel matériel, indépendamment du diamètre (1.75 mm ou 2.85/3 mm).

    • Fabricant : PrintDry
    • Modèle : Séchoir à filament (FD-770)
    • Température de travail : 35 - 70 ºC
    • Temps de séchage maximum : 40 heures (Continu)
    • Dimensions de la bobine : 100 - 250 mm (Diamètre extérieur) / 25 - 125 mm (Haute) / 19 - 58 mm (Diamètre intérieur) / 1 kg (Poids Max.)
    • Alimentation : 220 - 240 VAC, 50 Hz (250 W)
    • Type de connexion : Européenne
    • Certificats : ETL et TUV Rheinland GS
    • Dimensions : 37x37x36 cm
    • Poids : 3.8 kg
    • Nº dessicants inclus : 5

    Accessoires

    21 autres produits dans la même catégorie :